Turbulence de relief

Échangez avec des passionnés d'aviation sur une foule de sujets (reliés de près à l'aviation), trucs, aventures aériennes. Obtenez des conseils ou initiez-vous à l'aviation. Prenez contact avec l'association, faites-vous des amis(es), conservez le contact.

Turbulence de relief

Messagepar air » Lun 18 Juin, 2018 12:42

J’ai entendu plusieurs pilotes me dire qu’ils avaient atteint la limite de leur zone de confort lors de leurs voyages dans le nord. J’avais toujours eu en tête que ces pilotes avaient seulement décidé de décoller dans des conditions de vents au-delà de leur zone de confort. Est-ce vraiment le cas?
J’ai décollé samedi vers 11h00. Le vent était calme et rien ne me laissait présager d’avoir de la turbulence pendant ce vol. J’avais chargé l’avion de matériels. Matériel que je n’avais pas pris soins d’attacher d’ailleurs. Ce vol devait d’être d’environs 1h30 et assez tranquille.
C’était relativement tranquille comme prévu. J’étais environ 1000ft au-dessus du relief en croisière lorsque j’ai survolé une montagne. D’un coup sans avertir, l’avion est tombé. Je ne sais pas de combien mais j’ai tapé le plafond et reçu toute la poussière du planché dans le visage. Le son du moteur à changer, comme si l’avion avait tombé en piqué vers le sol. Je ne suis pas encore certain de comprendre le phénomène. J’imagine que j’ai eu un vent rabattant de la montagne. Je n’aurais jamais imaginé une telle violence par vent relativement calme. J’ai monté à 6500ft. Tout le long de la monté, je n’étais pas très gros. À 6500ft, j'ai pu reprendre ma sieste.
Lors de vos expéditions dans le nord, devez-vous braver ce genre de condition de turbulence pendant plusieurs heures, dû au relief et aux bas plafonds. Si c’est le cas, je ne suis plus certain de vouloir faire ce genre de voyage.
air
Participant occasionnel
Participant occasionnel
 
Messages: 237
Inscription: Ven 14 Oct, 2011 21:13
Localisation: Cyhu
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Turbulence de relief

Messagepar GUJO » Lun 18 Juin, 2018 17:09

Je pense que la «limite» de chaque pilote est bien différente et pour ma part, elle a été repoussée principalement avec le nombres de vols et les heures de vols et surtout le fait que quand tu pars du sud pour aller à la baie James par exemple, et bien tu as souvent 2-3 systèmes avec leurs conditions propres de nébulosité,visibilité, pluie et vent au sol, et aux différentes altitudes. Faut piloter au palonnier plus qu'au manche, laisser aller la machine plutôt que de la forcer à rester stable et la laisser se replacer par elle-même ce qui est souvent le cas. Je dirais que par saison, je dois avoir 3-4 événements de turbulences sévères, quelques coups durant un long vol de 3 heures disons. La plupart du temps lorsque le vent est de travers avec ton cap de cheminement et qu'il y a beaucoup de rafales.
Le truc est de partir très tôt, les matins avant 10h00 sont souvent bien mieux pour les vols vers le nord.
Mais ç'est vraiment pas toujours possible, faut se lever, fermer le camp, ranger bâteau, moteur, charger l'appareil ce qui fait qu'on décolle entre 10:00 et midi...
On s'habitue avec l'expérience, c'est certain que c'est plus facile un vol stable, mais c'est pour moi un des challenges du pilotage tout en restant dans les enveloppes de la prudence.
Bons vols dans l'nord.
Avatar de l’utilisateur
GUJO
Participant à l'aise
Participant à l'aise
 
Messages: 869
Inscription: Dim 11 Juin, 2006 07:36
Localisation: Prévost
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Cessna
Modèle de l'avion: 180
Identification de l'avion:


Retourner vers Discussions générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités