Panne de courant en IMC

Cette section est dédiée à toutes les discussions concernant le vol aux instruments (IFR), les procédures, les règles, les trucs, astuces, la formation, la météo IMC, et ainsi de suite!

Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Dim 28 Mai, 2017 18:16

Sylvain et moi sommes allés faire une petite pratique IFR en IMC vendredi dernier. Celle-c a été encore plus formatrice que prévue ! Sylvain devait faire Lachute - Kingston et moi le retour.

Au moment de partir l'avion, nous nous sommes appercu que le Master était resté à On et donc, la batterie était à plat. Je décide donc de survolter l'avion en suivant les procédures.

L'avion part facilement et nous prenons la direction des nuages. Une fois du côté Ontarien avc le Terminal de Ottawa, un message d'alerte indiquant LOW POWER ! J'avise Sylvain de l'urgence d'agir. Ottawa est avisé de la problématique électrique et nous décidons de faire demi tour vers Lachute et descendre sous les nuages +\- 1500' si je me souviens bien. Nous ne déclarons pas d'urgence malgré les 2-3 demandes à ce sujet faites par Ottawa. Nous perdons rapidement la radio et tout le reste. J'essai de contacter Ottawa avec mon iphone mais mes batteries sont entrain de lâcher dans mes headsets et donc incapable de me servir du Bluetooth. Je prend ma radio backup mais nous sommes trop loin de tous.....et après 10 minutes ma batterie lâche..... Je prend la radio backup et sa batterie est vide aussi (plus tard, je comprendrai que le bouton ON n'est pas sur le dessus comme sur ma radio et que la sienne aurait fonctionné si je l'avais correctement mise à ON.....

Nous sommes donc rentrés à Lachute NORDO dans la pluie avec nuages pas très hauts mais en aucun temps nous avons peur de ne pas se rendre. Au pire, une route ou un champs aurait dû nous servir de piste si le besoin d'atterrir avait été néc ssaire.

Bref, un bel example de combien de choses qui peuvent mal fonctionnées mais nous sommes là pour faire mieux la prochaine fois.

Pour ceux que ça intéresse, la problématique était la suivante. Si rpm plus de 1750rpm le breaker de l'alternateur saute. Raison: inconnu, mon mécano travail la dessus cette semaine.

Quel est votre feedback. Avons-nous merdé ? Qu'auriez-vous de différent ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IM

Messagepar Charles » Dim 28 Mai, 2017 18:41

Ça, c'est ma hantise. Je ne porterai pas de jugement sur ta situation mais sur mon avion, la radio serait le moindre de mes soucis parce que tous les instruments sont électriques. Une panne électrique totale dans la soupe deviendrait très rapidement une situation extrêmement dangereuse: plus d'horizon, plus de coordonnateur de virage, plus de DG, etc. Pire qu'un pilote VFR en IMC. Je me dis quand meme que le système électrique est redondant avec une batterie et un alternateur qui peuvent chacun alimenter le circuit pendant un bon bout de temps. Pour cette raison, je ne décollerais jamais avec une batterie dont j'ai le moindre doute sur sa capacité de charge. Un master laissé à On dans mon cas signifierait pas d'IFR ou nuit tant que la batterie n'aurait pas été remplacée.

Ceci dit, je planifie installer une batterie dédiée pour mon horizon artificiel. Même avec le breaker à off, il continuera de fonctionner pendant 90 minutes.

Au fait, un DA42 qui avait été boosté au démarrage s'est écrasé peu après le décollage. Quand le pilote a voulu rentrer les roues, l'alternateur ne suffisait plus à charger la batterie, faire fonctionner l'avionique et rentrer le train en même temps, causant une baisse de voltage sur tout le système électrique, ce qui a fait foirer les ECU des moteurs qui se sont arrêtés tous les deux. Depuis cet incident, il est interdit de booster un DA42 pour faire démarrer les moteurs.
Dernière édition par Charles le Dim 28 Mai, 2017 21:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Charles
Top participant
Top participant
 
Messages: 3993
Inscription: Jeu 17 Déc, 2009 11:11
Localisation: CYHU
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Dim 28 Mai, 2017 19:29

J'avoue que dans ton cas Charles, c'est très possiblement catastrophique.

Pour notre part, les instruments à vacuum étaient tous dispo et le train d'atterrissage est full manuel à bras donc pas d'incidence à ce niveau à part la petite lumière qui confirme la sortie des roues :gratte:
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Dim 28 Mai, 2017 19:34

J'y pense Charles, tu travaillais pas sur un horizon artificiel ++ avec batterie? L'as-tu installé dans ton avion ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Charles » Dim 28 Mai, 2017 20:09

Ah la la, oui, t'as raison mais je manque cruellement de temps (3 voyages en Europe depuis le début avril...)

Le programme est terminé mais je dois refaire le design du boîtier parce que j'ai changé le câble entre le Pi et le driver de l'écran pour sauver de l'espace et je dois déplacer les positions relatives des composantes à l'intérieur du boîtier. Probablement une vingtaine d'heures de CAD avant de ré-imprimer la pièce en 3D. Y a de bonnes chances que ça aille à l'hiver prochain...

Anyway, c'est pas certifié ça. Je vais quand même installer la batterie pour l'horizon.
Avatar de l’utilisateur
Charles
Top participant
Top participant
 
Messages: 3993
Inscription: Jeu 17 Déc, 2009 11:11
Localisation: CYHU
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Louis_greniier » Dim 28 Mai, 2017 20:55

Eric GARF a écrit: Avons-nous merdé ? Qu'auriez-vous de différent ?


Je n'aurais pas aussi bien fait, ça c'est certain. Je pense que je serais mort de trouille. Et vous avez bien fait, puisque tu es encore là pour en parler.

Maintenant, si on mettais en parallèle ce que tu as fait, et ce que tu aurais du faire, pense tu que tu t'en serais sorti ? Si tu avais suivi les procédures de panne de comm telles que spécifiées par le RAC, est-ce que tu t'en serais sorti ?

Etais-tu uniquement en panne de comm, ou bien tu avais perdu tes instruments de navigation ? A part la boussole, bien entendu. Avais tu un GPS portable ? Comment t'es tu rendu à Lachute ?

Ca aurait été intéressant de savoir ce qui s'est passé pour les contrôleurs. Ont-ils présumé que tu as suivi les procédures prévues au CAP, et dégager et sécuriser tout l'espace aérien ou tu aurais du te trouver, en déroutant tout le trafic de cet espace, ou bien ils t'on vu sur le primaire et n'ont pas appliquer la procédure sur la route supposée mais sur la route suivie.

Toute une aventure. Ca devait être le bordel au centre de contrôle

Louis
Avatar de l’utilisateur
Louis_greniier
Référence
Référence
 
Messages: 6964
Inscription: Dim 14 Sep, 2008 12:01
Localisation: montreal
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar sierra golf » Dim 28 Mai, 2017 21:18

Une question intéressante: est-ce qu'un alternateur dans un avion fait aussi bien qu'un alternateur auto?
C'est-à-dire: y-a-t-il trop d'instruments à faire fonctionner pour qu'il recharge la batterie?
Pourquoi le braker saute lors d'une augmentation du RPM?

Maintenant gérer la panne: à 2 pilotes, je vous dirais que ça aide beaucoup pour la gestion.
Pas de panique dans l'avion: J'informe Ottawa que nous voulons revenir vers Lachute et descendre sous la couche.
La contrôleure m'autorise un virage à droite et descendre.
Avant de perdre totalement le contact avec eux, nous étions déjà sur le retour et presque rendu VFR sous la couche, ils savaient très bien nos intentions avant la panne de comm.
Les instruments nécessaires au maintien du vol, même en IMC, demeurent fonctionnels même sans courant.

On avait une bonne idée du cap à prendre puisque nous avons fait un 180 mais 2 IPad à bord ç'est peut-être pas légal mais ça aide en svp à savoir où tu t'en vas.
Pas de courant ça empêche pas le gros ventilateur de fonctionner et c'est ça le principal. Je vous ai déjà raconté mon expérience d'une perte de puissance et atterrissage dans un champ, c'est pas mal plus paniquant.

Une fois rendu sous la couche, c'est du gâteau. On volait à 16-1700 pieds et on avait encore un peu de place au dessus de la tête. J'ai déjà vu des vidéos de brousseux qui ont connu de la météo pire que ça je crois.
Bien hâte de savoir la suite pour la portion bris

Sylvain
sierra golf
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 271
Inscription: Mar 04 Mar, 2014 19:49
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar yvesg » Lun 29 Mai, 2017 06:50

Est-ce que ton Mooney a fait l'objet de la conversion alternateur? parce que l'original est un générateur qui commence à générer du courant autour du RPM mentionné. Possible que la batterie était tellement à plat qu'elle présentait l'équivalent d'un court circuit.

Quelle marque de batterie? Gill ou Concorde?

Yves
Dernière édition par yvesg le Lun 29 Mai, 2017 11:35, édité 1 fois.
yvesg
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 437
Inscription: Mer 25 Juin, 2014 13:02
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20C
Identification de l'avion: C-FQKM

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Mooney21 » Lun 29 Mai, 2017 08:38

Salut Éric et Sylvain,
Est-ce que le c/b de l'alimentation électrique a été changé lors de la conversion à un alternateur? Je me souviens pas quel était la valeur du c/b original sur les Mooney mais celui-ci devrait être équivalent à la capacité de l'alternateur probablement 60 ampères dans votre cas. Une valeur moindre pourrait expliquer la situation que vous avez connue.

Michel
Mooney21
Participant régulier
Participant régulier
 
Messages: 582
Inscription: Mar 17 Aoû, 2010 12:01
Localisation: Couronne nord de Montréal
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Van's Aircraft
Modèle de l'avion: RV-10
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Lun 29 Mai, 2017 12:21

yvesg a écrit:Est-ce que ton Mooney a fait l'objet de la conversion alternateur? parce que l'original est un générateur qui commence à générer du courant autour du RPM mentionné. Possible que la batterie était tellement à plat qu'elle présentait l'équivalent d'un court circuit.

Quelle marque de batterie? Gill ou Concorde?

Yves

Oui la conversion a été faite l'an passé en même temps que l'OH du moteur.

Pour ce qui est de la marque de la batterie, je me souviens pas.
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Lun 29 Mai, 2017 12:22

Mooney21 a écrit:Salut Éric et Sylvain,
Est-ce que le c/b de l'alimentation électrique a été changé lors de la conversion à un alternateur? Je me souviens pas quel était la valeur du c/b original sur les Mooney mais celui-ci devrait être équivalent à la capacité de l'alternateur probablement 60 ampères dans votre cas. Une valeur moindre pourrait expliquer la situation que vous avez connue.

Michel

Désolé, mais qu'est-ce que le c/b ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Mooney21 » Lun 29 Mai, 2017 14:15

Eric GARF a écrit:
Mooney21 a écrit:Salut Éric et Sylvain,
Est-ce que le c/b de l'alimentation électrique a été changé lors de la conversion à un alternateur? Je me souviens pas quel était la valeur du c/b original sur les Mooney mais celui-ci devrait être équivalent à la capacité de l'alternateur probablement 60 ampères dans votre cas. Une valeur moindre pourrait expliquer la situation que vous avez connue.

Michel

Désolé, mais qu'est-ce que le c/b ?


c/b = Circuit breaker also known as "Disjoncteur"
Mooney21
Participant régulier
Participant régulier
 
Messages: 582
Inscription: Mar 17 Aoû, 2010 12:01
Localisation: Couronne nord de Montréal
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Van's Aircraft
Modèle de l'avion: RV-10
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar drapo » Lun 29 Mai, 2017 14:28

Louis_greniier a écrit:Ca aurait été intéressant de savoir ce qui s'est passé pour les contrôleurs. Ont-ils présumé que tu as suivi les procédures prévues au CAP, et dégager et sécuriser tout l'espace aérien ou tu aurais du te trouver, en déroutant tout le trafic de cet espace, ou bien ils t'on vu sur le primaire et n'ont pas appliquer la procédure sur la route supposée mais sur la route suivie.

Toute une aventure. Ca devait être le bordel au centre de contrôle

Louis


La panique totale Louis! :lol: :lol: :lol:

La réaction des pilotes était la bonne dans les circonstances, mais cela prouve que tout n'est pas écrit dans les livres... Le plan de vol était pour Kingston, la procédure les aurait dirigés vers CYGK afin d'y faire une approche, à moins d'être dans des conditions VFR et se diriger vers un aéroport proche.

Le fait que le pilote ait mentionné qu'il tournait vers Lachute a aussi aidé dans l'identification du vol sur le radar, ainsi, dans un espace aérien sous couverture radar, il était relativement facile de déterminer la cible primaire, c'est à dire sans transpondeur, et de la suivre jusqu'à destination, en protégeant sa trajectoire. Mais, comme mes confrères, j'ai toujours de la difficulté à comprendre la réticence des pilotes qui rencontrent une situation semblable, à déclarer une urgence.

Lors de la situation, nous avions déjà avisé le personnel de Lachute Aviation de l'arrivée du Mooney et demandé d'être vigilant et de nous aviser s'ils l'apercevaient sur l'aéroport. Lorsqu'au sol, ils nous ont contacté et nous avons pu mettre un terme à l'opération. J'ai même reçu l'appel du pilote, que je n'ai pas reconnu, désolé Éric ou Sylvain, qui m'avisait lui aussi qu'il était au sol...

Un bon exemple de ce que la technologie peut permettre, au niveau de la navigation assistée des Ipad et autres, et de la débrouillardise de pilotes expérimentés. ;)p
Avatar de l’utilisateur
drapo
Participant accro
Participant accro
 
Messages: 1869
Inscription: Ven 26 Mar, 2004 15:33
Localisation: St-Eustache
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-GJDP

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar sierra golf » Lun 29 Mai, 2017 15:52

drapo a écrit: j'ai toujours de la difficulté à comprendre la réticence des pilotes qui rencontrent une situation semblable, à déclarer une urgence.




Merci Pierre pour les commentaires. Ça va me pousser un peu plus à déclarer une urgence pour ce genre de situation si une prochaine fois se présente quoique je n'espère pas une prochaine fois.
On m'a aussi appelé, sur mon cell., du terminal d'ottawa lorsque j'étais en vol mais j'avais un avion à piloter, un 180 en IMC, en descente, ça teste les "skills". J'ai rappelé une fois au sol pour les informer que nous étions au sol et les remercier de leur collaboration. Très gentille la dame sur la radio jusqu'à ce qu'on perde le son de sa voix.

Sylvain
sierra golf
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 271
Inscription: Mar 04 Mar, 2014 19:49
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Lun 29 Mai, 2017 17:14

Merci Pierre des infos additionnelles. C'est bon de savoir qu'il y avait tout de même quelqu'un qui veillait sur nous malgré que nous n'étions plus en couverture radar officiellement car trop bas et que nous n'avions pas déclaré d'urgence.

À ce sujet, quel aurait été les avantages pour nous et pour la tour dans ce cas précis d'avoir déclaré ou non une urgence ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Louis_greniier » Mar 30 Mai, 2017 13:54

Eric GARF a écrit: pour la tour dans ce cas précis d'avoir déclaré ou non une urgence ?


Drapo va surement nous le dire. Mais ce que j'ai lu sur les avantages pour le contrôleur, c'est que ça lui permets de sortir de son cadre d'opération pour permettre n'importe quoi qu'il juge utile pour la survie des gens et de minimiser l'impact sur les autres trafics. Ca lui permets, comme au pilote d'ailleurs, de sortir du cadre prévu.

Car leur cadre est assez rigide. Sans urgence, ils se doivent de le suivre. Dans ton cas, si ça s'était mal terminé, les contrôleurs auraient pu, pas exemple, être blâmé pour t'avoir autoriser à virer de bord sur une route non prévue, ou sur une route ou il y avait un trafic IFR pour Mirabel alors que tu ne transmettais plus ton mode C. Enfin, au moins une douzaine d'affaire leur auraient tombé dessus suite à l'enquête. C'est certain que ça aurait fini par être le pilote le responsable, mais les contrôleurs auraient eu à se justifier d'être sorti de leur cadre alors que rien ne les autorisait puisque tu n'avais pas déclaré une urgence.

Un exemple douloureux. Le vol de Propair dont un feu au moteur avait été déclaré par des voyants dans le dash. Le pilote, malgré la perche maintes fois tendues par le contrôleur , ne voulait pas déclarer d'urgence. Le contrôleur voulait le faire atterrir à Mirabel en priorité. Mais il n'avait pas vraiment la latitude pour le faire si le pilote ne déclarait pas une urgence, puisque le contrôleur doit l'amener 10 milles alignée en finale. Le contrôleur, si le pilote avait déclaré une urgence, aurait dévier Air France qui s'en venait, et aurait dirigé l'avion avec une finale de 5 milles. Le pilote a maintes fois refusé de déclarer l'urgence. Le contrôleur a été obligé de l'envoyer dix mille en finale.

Le feu en a profité pour faire des dommages structuraux à l'aile. Avec les délais additionnels, l'avion a perdu son aile juste avant d'arriver à la piste. Entre la 15 et le seuil de piste. Tout le monde est mort.

Dans ton cas, du temps a du être perdu par les contrôleurs à se demander si ils étaient obligés, ou pas, à sécuriser le chemin prévu pour ta destination et ton dégagement du plan de vol original. Alors qu'ils savaient bien que tu n'y était pas. Mais comme tu n'as pas déclarer d'urgence, ils se doivent de présumer que ton plan de vol est valide et possible d'être repris en aveugle. L'espacement sur cette route avec les autres traffics doit être gérer différemment avec une panne de com , et de transporteur. Du temps de perdu pour eux et pour ces trafics qui ne se retrouvent même pas ou tu es. Avec une déclaration d'urgence, tu donnes aux contrôleurs plein pouvoir de t'aider avec le minimum de perte de temps à gérer à l'intérieur du carcan des procédures obligatoires pour lui.

Enfin, on verra ce que Drapo en dit.

Louis
Dernière édition par Louis_greniier le Mar 30 Mai, 2017 14:02, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Louis_greniier
Référence
Référence
 
Messages: 6964
Inscription: Dim 14 Sep, 2008 12:01
Localisation: montreal
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Eric GARF » Mar 30 Mai, 2017 14:01

Merci Louiis d'éclairer ma lanterne. Il me semble qu'une formation continue à ce sujet serait tellement intéressante. Aussi, il serait bon de tuer la légende urbaine qui dit que si tu déclares une urgence, tu devras par la suite remplir une tonne de papier et te justifier BIG TIME.

Bref, la prochaine fois qu'il m'arrive un pépin qui me donne le goût de sortir du cadre habituel pour ma sécurité, je vais déclarer une urgence et tous pourront être en meilleur position pour m'aider....en espérant que ça n'arrive pas !
Image
Avatar de l’utilisateur
Eric GARF
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 2803
Inscription: Dim 02 Déc, 2007 15:14
Localisation: St-Jérome
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20E
Identification de l'avion: C-FDDT

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar jcdostie » Mar 30 Mai, 2017 16:56

Eric GARF a écrit:Aussi, il serait bon de tuer la légende urbaine qui dit que si tu déclares une urgence, tu devras par la suite remplir une tonne de papier et te justifier BIG TIME.

C'est quoi le bug de remplir la paperasse. Toujours mieux que de plus être capable de la remplir du tout :tapemur:

Je crois aussi qu'on devrait avoir un peu plus de formation en conditions contraires à ce qu'on est habitué. Par exemple,
sierra golf a écrit:On volait à 16-1700 pieds et on avait encore un peu de place au dessus de la tête. J'ai déjà vu des vidéos de brousseux qui ont connu de la météo pire que ça je crois. Sylvain
Pour moi qui a quand même l'habitude de voler bas, ce n'est pas un problème. Même que ça devient complaisant.

Vous avez bien géré ça

JC
Avatar de l’utilisateur
jcdostie
Top participant
Top participant
 
Messages: 3814
Inscription: Ven 25 Sep, 2009 08:42
Localisation: St-Philippe
Possédez-vous une licence de pilote?: Non spécifié
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar alexfortin » Mar 30 Mai, 2017 18:43

Merci Eric de partagé. C'a nous fait tous réfléchir à ce qu'on ferait dans une telle situation. On prend souvent pas le temps de lire les procédures de pertes de com ou de perte électrique. On s'attarde à révisé les panne moteur et feu moteur et cabine pour nos tests mais sans plus durant les 2 ans qui suivent.

Y a 2 ans j'avais perdu mon horizon artificiel en vol VFR, il s'était mis à tourné à l'envers tranquillement. Avoir été en IFR c'était la spiral 100% garantie. Maintenant notre avion a 2 horizon, un vacuum et l'autre électrique.

Merci aussi Louis d'avoir levé la question sur la situation d'urgence. Moi non plus je ne l'aurait pas déclaré car j'aurais pensé que ma vie n'était pas en danger donc pas de situation d'urgence. Mais en fait l'idée est de déclaré la situation pour 1) donner du lousse au contrôleurs dans leurs décision et 2) assurer j'imagine un meilleur support au pilote et 3) déclarer la situation d'urgence avant que c'a vire mal car lorsque c'a vire mal il est peut-être trop tard pour le faire.

On a aussi souvent le premier reflex de vouloir rentrer chez nous. On prend une chance de virer de bord et de rentrer car on veut régler notre trouble à notre aéroport au lieu d'être pogné ailleurs. dans ton cas tu savais bien que tu pouvais faire un 180D et revenir VFR mais aurais-tu pris la même décision en LOW IFR? JE me demande bien ce que j'aurais fait. Continuer a Kingston et y faire l'approche aux instruments pas d'électricité? ou rentré à la maison?

Comment on fait c'a une approche sans électricité avec juste un horizon artificiel qui marche. En zone contrôlé le contrôleur te guide du mieux qu'il peut jusqu'au minimum? tu fais comment pour rentrer aux instrument disons à Sherbrooke?

Alex
Avatar de l’utilisateur
alexfortin
Sérieux participant
Sérieux participant
 
Messages: 2133
Inscription: Ven 24 Juin, 2011 16:12
Localisation: Boucherville
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Mooney
Modèle de l'avion: M20J
Identification de l'avion: C-GMSE

Re: Panne de courant en IMC

Messagepar Birdman » Mar 30 Mai, 2017 21:33

Louis_greniier a écrit:
Eric GARF a écrit: pour la tour dans ce cas précis d'avoir déclaré ou non une urgence ?




Dans ton cas, du temps a du être perdu par les contrôleurs à se demander si ils étaient obligés, ou pas, à sécuriser le chemin prévu pour ta destination et ton dégagement du plan de vol original. Alors qu'ils savaient bien que tu n'y était pas. Mais comme tu n'as pas déclarer d'urgence, ils se doivent de présumer que ton plan de vol est valide et possible d'être repris en aveugle. L'espacement sur cette route avec les autres traffics doit être gérer différemment avec une panne de com , et de transporteur. Du temps de perdu pour eux et pour ces trafics qui ne se retrouvent même pas ou tu es. Avec une déclaration d'urgence, tu donnes aux contrôleurs plein pouvoir de t'aider avec le minimum de perte de temps à gérer à l'intérieur du carcan des procédures obligatoires pour lui.

Enfin, on verra ce que Drapo en dit.

Louis


Merci M. Grenier de nous avoir donné ces précisions. Je ne savais pas trop ce que ça signifiait de déclarer une urgence. Vous m'avez convaincu et je vais être plus promt à en déclarer une si jamais je suis dans le trouble. Ce que je vais essayer d'éviter bien sur.

Birdman
Avatar de l’utilisateur
Birdman
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1190
Inscription: Mer 27 Juin, 2007 11:13
Localisation: Châteauguay
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Cessna
Modèle de l'avion: 172N
Identification de l'avion: C-GSXN

Suivante

Retourner vers IFR / vol aux instruments

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité