Vitesse de décrochage en altitude

Vous avez des questions à poser sur la formation ou l'entraînement en vol? Vous avez des informations à partager à ce sujet? Pour tout ce qui touche les licences, annotations, heures de vol, etc., c'est par ici!

Vitesse de décrochage en altitude

Messagepar MarioL » Jeu 16 Nov, 2017 20:49

Yo,

Je suis en train de relire la documentation de mon cours théorique de pilote privé.

Cette fois, je ne suis pas pressé et je prends le temps pour tenter de bien comprendre, au lieu de retenir ça par cœur.

Je suis bloqué sur la compréhension de la vitesse de décrochage en altitude.

Dans des conditions de pression atmosphérique de 29.92 hg et à une température de 15 degrés Celsius au sol (0 pied d’altitude), la vitesse de décrochage est de 50 kts IAS (vitesse indiquée sur le tachymètre), de même qu’à 50 kts TAS (vitesse vraie = vitesse sol = vitesse air).

Je lis dans mes notes qu’à 6000 pieds, la vitesse indiquée de décrochage (IAS) sera de 50 kts et la vitesse vraie (TAS) de décrochage sera plus élevée.

Voici tous les points de la physique aéronautique qui entre en jeu dans ma tête; est-ce qu’ils sont tous vrais; à confirmer.

Plus on monte en altitude, plus la pression diminue; moins l’air est dense. Par conséquent :

- On perd de la portance, car l’air est moins dense

- On perd de la traction, car l’air est moins dense, c’est un fluide et l’hélice en déplace moins par rotation (comme une hélice de bateau qui serait en partie sortie de l’eau)

- On perd de la traînée, car l’air est moins dense (le bateau va plus vite car il a moins de résistance vu qu’il est en partie sorti de l’eau lui itou)

- On gagne de la vitesse TAS (selon les cruise performances du POH); j’en comprends donc que la traction remporte le match par rapport à la traînée et la portance qui sont diminuées également, car on va plus vite, on garde notre palier et la même vitesse de rotation du moteur…

Question : est-ce que la vitesse de décrochage sur le tachymètre est vraiment la même au sol qu’à 6000 pieds; c'est-à-dire 50 kts IAS? Je n’ai rien trouvé de particulier dans le POH sur la vitesse IAS en rapport de la pression ou l’altitude.

@+
Avatar de l’utilisateur
MarioL
Participant régulier
Participant régulier
 
Messages: 548
Inscription: Mar 02 Nov, 2010 17:19
Localisation: Lévis et St-Benoit Beauce
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Vitesse de décrochage en altitude

Messagepar bush pilot » Jeu 16 Nov, 2017 21:52

tu ne verra pas de difference sur ton airspeed , parce que l,air est moins dense , mais elle est moin dense égale partout . pour une vitesse indiqué , tu ira plus vite , tu décrochera plus vite mais le verra pas car tu aura la meme vitesse indiqué

en fait la difference est par rapport au sol , mais le sol a 6000 pi on sen fou un peu , donc donc il y a une difference , oui en theorie mais tu le verra pas. du moin pas avec un petit avion .

dans la meme ordre d,idé , plus on est haut , esceque ca prend pplus de temps faire le tour de la terre puisque la circonference augmente . ? en théorie on pourrais dire oui , mais dans les faits non ..
Avatar de l’utilisateur
bush pilot
Vrai participant
Vrai participant
 
Messages: 1106
Inscription: Ven 04 Mar, 2011 21:18
Localisation: prevost
Possédez-vous une licence de pilote?: Non spécifié
Marque de l'avion: Pégazair
Modèle de l'avion: SP 100 -150 HP
Identification de l'avion:

Re: Vitesse de décrochage en altitude

Messagepar MarioL » Jeu 16 Nov, 2017 22:15

J'en comprends que l'augmentation de la vitesse compense pour la diminution de la pression, autant dans le tachymètre que par rapport à l'angle d'attaque qui est vraiment la notion derrière le décrochage ? :passur:
Avatar de l’utilisateur
MarioL
Participant régulier
Participant régulier
 
Messages: 548
Inscription: Mar 02 Nov, 2010 17:19
Localisation: Lévis et St-Benoit Beauce
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion:
Modèle de l'avion:
Identification de l'avion:

Re: Vitesse de décrochage en altitude

Messagepar Dim » Ven 17 Nov, 2017 14:01

La lecture de vitesse est influencée par le changement de densité. Pour lire la même vitesse en altitude vs 0ft, il faut effectivement se déplacer plus vite, ce qui explique principalement la différence entre TAS et CAS dans des conditions ISA.

De façon plus globale, tu peux voir ton anémomètre comme un instrument qui mesure ton "énergie aérodynamique" disponible, plutôt qu'une mesure réelle de vitesse.
Avatar de l’utilisateur
Dim
Participant habitué
Participant habitué
 
Messages: 435
Inscription: Jeu 29 Déc, 2005 11:02
Localisation: CSE4
Possédez-vous une licence de pilote?: Oui
Marque de l'avion: Pitts
Modèle de l'avion: S-1S
Identification de l'avion:


Retourner vers Formations et entraînement

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité